Campagne d'élagage 2018 2019

Thématique : Environnement
Publié le

Campagne d'élagage 2018 2019

Cette campagne d’entretien des arbres, élagage et abattage se déroule comme chaque année du mois d’octobre au mois de mars.

Elle est réalisée par une entreprise ou par l’équipe environnement de la commune.

Lieux principaux d’intervention : avenue du Pré aux Moutons, avenue de l’Europe, avenue Jean-Laval, Place des Frères Fournet, Square Brossat, parc de la Roseraie, Parc de la Mairie, cour des Chars, mail piéton, parking de la gare (côté déchetterie), cimetière, rue du Château,

Pourquoi cette intervention ?

L’élagage consiste à la suppression de certaines branches d’un arbre, pour plusieurs raisons

- Elagage de sécurité : Il permet de préserver la sécurité des usagers. A force de grandir, un arbre sélectionne naturellement certaines branches pour survivre et en sacrifie d’autres. Ces branches sacrifiées sont plus faibles et finissent par sécher : elles deviennent du bois mort. En particulier pour des essences cassantes, certaines branches, en devenant trop longues et trop lourdes, finissent par présenter des risques de cassure : sous leur propre poids ou lors d’une tempête. Enfin, il arrive que certaines branches se rapprochent dangereusement des lignes électriques, de la toiture ou d’autres constructions qu’elles pourraient mettre en péril.

- Elagage sanitaire : Il arrive également que les arbres tombent malades, soient attaqués par des parasites ou, si on les laisse sans entretien, soient étouffés et/ou rongés par du lierre ou d’autres plantes. Ces attaques affaiblissent les branches, qui doivent donc être élaguées, et présentent des risques de contagion au reste de l’arbre. Il est dès lors important d’ôter ces membres malades pour éviter toute contamination.

- Elagage d’entretien : L’éclaircissement (opération qui consiste à enlever de la densité à la ramure de l’arbre), le rehaussement de la couronne (qui consiste à élaguer les branches basses de l’arbre), l’écimage (qui consiste à supprimer la cime de l’arbre pour limiter sa croissance en hauteur), etc. sont des opérations d’élagage qui permettent par exemple de préserver l’esthétique de l’arbre dans le paysage. Pas indispensable mais, ces élagages n’en sont pas moins importants car, réalisés dans les règles de l’art, en respectant la forme naturelle de l’arbre et en procédant de manière à stresser l’arbre le moins possible, ils permettent de maintenir le végétal en bonne santé et de lui permettre un développement optimal, sur la durée.

 

Malheureusement même avec des soins et élagage soigné il peut être nécessaire d’abattre un arbre. Ses dernières années relativement chaudes font souffrir de nombreux arbres qui doivent être abattus, et dans la mesure du possible remplacés par des espèces différentes et plus résistantes.

Pourquoi abattre un arbre ?

- Arbre mal placé : Il arrive que des arbres aient été plantés sans grande considération pour leur évolution, leurs caractéristiques et leurs relations avec le bâti proche. Ombre excessive, encrassement excessif des chenaux à cause des feuilles (ou du pollen !) ou, pire, fragilisation de fondations ou murs par les racines impliquent nécessairement un tuage.

- Arbre dangereux : La dernière tempête a fragilisé un arbre, des branches sont tombées sur le toit, il a été partiellement déraciné ? Avant même un coup de vent, des branches hautes menace de tomber Une seule solution :l’abattre pour garantir la sécurité du bâti et des habitants.

- Arbre malade : C’est enfin parfois pour sauver d’autres arbres (et éviter les accidents qui ne manqueraient pas de survenir une fois l’arbre trop vieux et malade) que l’on abat des arbres : c’est d’ailleurs ce qui arrive quand ces derniers sont malades. Dans les villes de France, on ne cesse d’abattre des marronniers et des platanes atteints pour éviter qu’ils contaminent les autres.

Exceptionnellement, on peut quelque fois donner une « seconde vie » à un arbre, comme le séquoia du parc de la Roseraie qui a été foudroyé et devenait dangereux. Cet arbre à pu être sculpté pour embellir le parc.